Le délais de reflexion pour un rachat de crédits

Article publié le 09/03/2015

Que vous vous soyez engagé dans un crédit immobilier ou encore sur un crédit à la consommation, sachez qu'il est possible d'effectuer un rachat de crédit à tout moment. Voici un article qui vous donnera quelques informations sur les étapes ainsi que le délai de réflexion pour un rachat de crédit.



Présentation du rachat de crédit:

Parfois on s'oriente vers le rachat d'un ou plusieurs crédit afin d'alléger les mensualités, ou de sortir d'un surendettement par exemple. Dans ce cas précis, le rachat de crédit peut être la solution afin de se sortir d'une situation financière délicate, en permettant de réactualiser les échéances et de faciliter le remboursement du crédit par son détenteur.

Mais toutefois, il est également possible de demander un rachat de crédit lorsque l'on est dans la possibilité et l'envie de rembourser plus rapidement un crédit. Ainsi on actualise son échéance à la hausse, ce qui permettra de réduire la durée totale du crédit.
Cette situation est totalement contraire à un rachat de crédit suite à une situation de surendettement, mais dans tous les cas il sera indispensable de bien prendre en compte les frais liés à un rachat de crédit : frais de remboursement anticipé, frais de dossier, perte du crédit à taux 0% si vous en bénéficiez...

Délai de rétraction et délai de réflexion :

Attention, il est important de ne pas confondre délai de réflexion et délai de rétractation destiné uniquement aux crédits immobiliers.
Selon, la loi Scrivener, le délai de réflexion vous donne le droit d'étudier l'offre qui vous a été proposer par votre banquier pour une demande de prêt immobilier, pour cela vous avez 10 jours afin de prendre votre décision finale.
Quant au délai de rétraction, il vous donne, selon la loi Lagarde, un délai de 14 jours à partir de la date à laquelle vous avez signé l'offre de rachat de crédit proposée par votre banquier.

La procédure pour le délai de réflexion :

Durant le délai de réflexion vous êtes libre de vous rétracter à tout moment, sans souci et sans avoir à vous justifier. En refusant l'offre qui vous a été proposée pour le rachat de crédit vous êtes totalement libre et dans la légalité. De ce fait vous ne serez en aucun cas pénalisé, à condition de bien respecter le délai de réflexion qui est de 10 jours à partir du moment où vous avez apposé votre signature.

Quelque soit l'option que vous aurez décidé de prendre, il est impératif de bien réfléchir avant de finaliser ou non le rachat d'un crédit. C'est la raison pour laquelle, il est important de se poser les bonnes questions afin d'être sûre de pouvoir s'en sortir financièrement avec un éventuel rachat de crédit.