Les facteurs bloquants pour regrouper ses crédits

Article publié le 25/02/2015

Faire un regroupement de crédits est une alternative qui permet de résoudre deux types d'impératifs : les fins de mois difficiles et la volonté de baisser son endettement pour pourvoir pourquoi pas avoir un nouveau projet. Mais si les acteurs offrant la possibilité de regrouper ses crédits sont nombreux, certains critères peuvent être bloquants. Les connaître peut permettre dès lors de les anticiper.



Les différentes situations : :

Dans un grand nombre de situations, le rachat de crédits est destiné à réduire les charges mensuelles d'un budget serré. Cet endettement important peut être la conséquence d'une accumulation de petits crédits, notamment revolving, mais aussi la conséquence d'une baisse imprévue de revenus. Si dans ce dernier cas, la notion d'anticipation paraît particulièrement aléatoire, force est de constater que dans le premier cas, l'anticipation sera le meilleur allié afin de ne pas tomber dans une spirale négative et... insoluble.

Les crédits à la consommation qui s'accumulent sont en effet un danger et la cause de nombreux problèmes de surendettement, et il convient de pouvoir rapidement en prendre la mesure car en cas d'impayés sur les échéances de ces crédits, le mauvais payeur peut faire l'objet d'un fichage auprès de la Banque de France. Le Ficher des Incidents de Paiements de Crédits regroupe les personnes ayant eu des échéances impayées, mais aussi des comptes ne respectant pas leur découvert durant une période trop importante. Et le fait de se retrouver sur cette liste noire sera un facteur bloquant pour solliciter un rachat de crédit. D'où l'importance de rapidement envisager la solution du regroupement qui a pour conséquence dans de nombreux cas, par le rééchelonnement de la dette, d'offrir une bouffée d'oxygène considérable.

Autre cas qui pourrait avoir un effet bloquant lors d'un regroupement de crédits, le comportement bancaire défectueux. Car si les organismes qui proposent des rachats de crédits sont souvent conscient que la démarche du regroupement est la conséquence de fin de mois difficile, il est important également que le souscripteur du nouveau crédit démontre un comportement bancaire de qualité, avec un nombre d'incidents minoré, notamment quand la situation n'est pas due à un accident, tel qu'un licenciement par exemple, et pouvait donc, être relativement anticipée. Car en rachetant les crédits, le nouvel organisme reprend avec les risques, et il est donc logique que le nouveau client soit en mesure d'être suffisamment rassurant à cet égard.

Les conditions d'octroi des crédits qui visent à faire le regroupement de plusieurs anciens prêts suivent des règles assez similaires. Si la notion d'endettement n'est pas un frein, dans le sens où le rachat va justement permettre de baisser celle ci et de l'adapter à la situation du souscripteur, l'un des facteurs qui devra être solide pour ne pas être bloquant se situe sur la qualité des revenus du ou des emprunteurs.

En effet, pour pouvoir prétendre au regroupement de prêts, les exigences peuvent être plus importantes que celles permettant d'obtenir un crédit renouvelable, en raison de la durée d'engagement qui peut en découler mais aussi du montant total qui va être emprunté. Les contrats à durée déterminée, sur des périodes trop courtes, peuvent être un facteur bloquant. La nature de l'employeur aussi peut avoir une incidence, les organismes pouvant préférer une personne travaillant pour une collectivité plutôt qu'une petite structure, mais le critère n'est pas dans ce cas précis forcément rédhibitoire.