Rachat de prêt hypothécaire

Article publié le 12/01/2015

Le rachat de crédit hypothécaire est une solution qui s'offre aux propriétaires immobiliers qui souhaitent emprunter, et qui nécessairement, doivent fournir des garanties aux banques et organismes financiers prêteurs. Ces derniers garantissent par une prise d'hypothèque sur les biens immobiliers de l'emprunteur les actifs octroyés par le biais du crédit, limitant ainsi leur prise de risques.



Défaut de paiement :

Si l'emprunteur venait à se retrouver en défaut de paiement, le bien hypothéqué sera vendu par adjudication aux enchères afin de couvrir les sommes non remboursées. L'hypothèque se doit d'être retranscrite par acte notarié. Et cet acte a forcément un coût qui doit être prise en compte lors de l'estimation préalable de la rentabilité de l'opération de rachat de prêt hypothécaire. Il est bon de préciser qu'à l'issue du crédit, lorsque celui-ci est entièrement soldé, l'hypothèque doit être levée, et cette opération, ultime et essentielle, a également un coût.

La possibilité d'un rachat de prêt hypothécaire peut être envisagé pour ceux qui souhaitent regrouper divers crédits à la consommation, dettes fiscales et autres ; et qui, étant déjà propriétaire foncier, veulent renégocier à meilleur taux leurs emprunts et, parfois également,obtenir une trésorerie supplémentaire à taux préférentiel.

La mensualité globale sera donc moins élevée, et les sommes économisées au final peuvent être très conséquentes, notamment en cette période où les taux d'intérêt sont au plus bas.
Il est préférable avant de conclure quelque contrat que ce soit

Accepter de donner son bien en hypothèque, c'est avoir un regard positif sur son avenir financier, et faire confiance en ses propres capacités de remboursement à venir. Il existe cependant un risque, qui tient aux fluctuations des prix du marché immobilier. Un bien peut être vendu aux enchères par adjudication plusieurs années après la prise d'hypothèque ; et sa valeur peut être alors insuffisante pour couvrir la totalité des sommes exigibles.

Le législateur est intervenu récemment sur les textes applicables en matière de rachat de prêt hypothécaire. La résidence principale constitue souvent la pièce essentielle du patrimoine des français et, c'est pour faciliter l'accès au crédit des propriétaires en manque de garanties face à des banques toujours plus exigeantes que la loi offre maintenant la possibilité de réutiliser en hypothèque une part de son bien immobilier déjà hypothéqué, à la condition évidente que celui-ci soit déjà avancé en bonne partie dans son crédit initial.

Quoiqu'il en soit, qu'il s'agisse d'éviter le surendettement lorsque le budget pâtit de mensualités trop importantes, ou pour pallier à des défaillances provisoires ou permanentes : perte d'emploi, maladie, accident , ou pour obtenir un financement supplémentaire, la rachat de prêt hypothécaire est une solution qui ne peut que gagner à être connue. La rentabilité de l'opération peut être salvatrice pour le budget de nombreux foyers, et c'est dans cet objectif principal que le législateur est intervenu.