Le rachat de crédits pour un professionnel indépendant

Article publié le 20/03/2015

Comme toute personne, un dentiste, un médecin, un architecte ou une personne exerçant une autre activité libérale peut parfaitement bénéficier d'un rachat de crédit qui est constitué par la mise en place d'un crédit destiné à lui permettre de solder les emprunts qu'elle a souscrits. Il en résulte une baisse de l'endettement mensuel, ce qui permet au professionnel libéral d'accroître sa capacité d'épargne.



Si vous avez un statut de professionnel indépendant :

Si vous travaillez sous le statut de professionnel indépendant et si vous pensez qu'un rachat de crédit serait intéressant pour vous, il est conseillé de commencer par évaluer la rentabilité de l'opération en prenant les tableaux d'amortissement des emprunts que vous avez en cours et en tenant compte des taux d'intérêt de ces emprunts. Sachez que vous avez toutes les chances de faire des économies importantes dans les cas suivants :

- si vous avez financé l'achat de votre maison avec un crédit souscrit en 2008, époque à laquelle les taux des prêts immobiliers se situaient autour de 5,5 % et si vous avez déjà remboursé moins de la moitié du capital emprunté
- si vous avez des crédits renouvelables qui coûtent très cher, car des taux de ces crédits dépassent souvent 15 %

Actuellement, si un prêt immobilier est inclus dans votre rachat de crédits, vous pouvez obtenir un taux compris entre 2 et 3 %. Pour faire votre demande de rachat de crédit, vous devez présenter un dossier contenant vos trois dernières déclarations fiscales, vos trois derniers avis d'impôt sur le revenu, vos relevés bancaires des trois derniers mois et les documents concernant vos crédits en cours.

Bien entendu, il faut contacter plusieurs organismes de crédit et comparer avec soin les offres qu'ils vous soumettront. Vous pouvez aussi contacter un courtier spécialisé dans les crédits aux professions libérales. Il vous aidera à trouver la solution la mieux adaptée à votre cas et se chargera de faire lui-même la mise en concurrence des organismes. De plus, si votre rachat de crédit vous permet d'accroître votre capacité d'emprunt, vous pourrez en profiter pour faire un bon placement immobilier en profitant par exemple des possibilités offertes par la loi Pinel. Il est aussi possible de souscrire auprès de votre banque un contrat d'épargne-retraite régi par la loi Madelin. En effet, les déductions fiscales auxquelles ce type de contrat donne droit accroissent la rentabilité de votre rachat de crédits.