Le rachat de crédits sur 15 ans

Article publié le 13/02/2015

Si vous avez des crédits en cours et si vous rencontrez des difficultés pour les rembourser ou pour payer vos autres dettes, il serait opportun de réfléchir à l'opportunité d'un rachat de crédit sur 15 ans sauf si vous êtes certain de bénéficier d'une amélioration de vos revenus dans un avenir proche.



Sur 15 ans :

Cette solution s'impose notamment si le total des mensualités de remboursement de vos crédits dépasse le tiers de vos revenus, car ceux-ci ont baissé à cause d'une perte d'emploi ou d'une incapacité temporaire de travail. Le rachat de crédit est une opération par laquelle un organisme vous accorde un nouveau prêt au moyen duquel vous remboursez par anticipation tous vos anciens emprunts. Après cette opération, vous ne remboursez qu'une seule mensualité dont le montant est adapté à vos revenus. De plus, vous mettez fin à une spirale qui risque de vous conduire au surendettement si vous ne prenez pas des mesures appropriées.

Il est donc essentiel de faire vos démarches dès l'apparition de la première difficulté. Ceci vous évitera notamment d'être inscrit au fichier des incidents de crédits aux particuliers tenu par la Banque de France. En effet, cette inscription est systématique si un emprunteur a au moins deux mensualités de retard dans son crédit et s'il ne régularise par l'incident au plus tard 30 jours après le courrier d'information adressé par l'organisme de crédit.

Votre demande de rachat de crédit ne fera pas l'objet d'une suite favorable si la banque à laquelle vous l'adressez constate que vous êtes inscrit au FICP. Il est donc essentiel de demander votre rachat de crédit avant de faire l'objet de cette inscription.

Pour faire votre demande, vous devez :

- votre carte nationale d'identité ainsi que celle de votre conjoint
- les différentes pièces qui justifient le montant de vos ressources annuelles ainsi que leur provenance. On vous demandera donc de faire des copies de vos trois dernières feuilles de salaire si vous avez un emploi salarié ou vos les dernières déclarations fiscales de bénéfices industriels et commerciaux (ou de bénéfices non commerciaux) si vous travaillez à votre compte.
- vos trois avis d'imposition sur vos revenus
- les relevés périodiques de chacun de vos comptes en banque du dernier trimestre
- les tableaux d'amortissement des emprunts que vous souhaitez faire racheter
- une copie de l'acte d'achat de votre logement actuel s'il vous appartient (ou de votre contrat de bail si vous le louez)
- une copie de votre contrat de travail si vous êtes salarié

Ensuite, faites un appel d'offres auprès des différents organismes de crédit en adressant l'ensemble des pièces indiquées ci-dessus à chacun d'eux. Votre demande pourra être acceptée notamment si vos revenus atteignent au moins le triple des mensualités de votre futur emprunt. Il se peut que l'un ou l'autre de ces organismes exige une garantie hypothécaire sur votre logement ou que vous puissiez bénéficier de conditions plus avantageuses si vous acceptez de consentir ce type de garantie.

Lorsque les offres vous parviennent, il convient de les comparer avec soin. Votre principal critère de choix doit bien entendu être le coût total du crédit qui figure obligatoirement sur chacune des offres qui vous sont soumises. Sachez enfin qu'actuellement, il vaut mieux choisir un prêt à taux fixe qu'un prêt à taux variable.